L’avenir du tourisme chinois en Europe après le covid-19

Plusieurs questions font débats par les professionnels du tourisme sur ce que deviendra le tourisme chinois en Europe. Des inquiétudes s’installent lorsqu’on n’est victime d’une crise qui s’explose dans le monde. Il faudrait redresser le tourisme avant qu’il ne soit tard.

Les touristes chinois en Europe

Avant la pandémie que subit actuellement le monde, on peut déclarer sans doute que le tourisme en Europe fait plus d’une centaine de milliards par an. Les touristes chinois amènent le continent européen à faire un chiffre d'affaires très important. Dans une année, les Chinois dépensent plus de 250 milliards dans le monde pour du tourisme. Environ 5 millions des Chinois se déplacent pour visiter l’Europe ou pour des vacances. Parce qu’ils possèdent moins de congés dans l’année, pendant le tourisme, ils prennent la peine de bien visualiser les milieux populaires et les sites.

Des photos pour des souvenirs sont prises car la majorité d’entre eux ne viennent qu’une fois dans leur vie. Les villes les plus visitées en Europe sont la France, l’Espagne et l’Italie. Ces touristes chinois viennent en famille et moins souvent en groupe. Il est constaté que maintenant ces touristes s’intéressent plus aux parties moins populaires des pays comme les régions. Ils désirent vivre le confort naturel qu’installe l’Europe autre que ce qui se trouve dans leur pays.

Les mesures à prendre pour rattraper la course perdue dans le tourisme

Il faut savoir que les pays qui reçoivent plus de touristes dans l’Europe sont les pays les plus touchés par l’épidémie du coronavirus. Les spécialises du tourisme se sont levés face à cette chute que rencontre le secteur afin de trouver solutions pour faire revenir les touristes chinois. À cause de la pandémie, les Chinois ont fait recul dans les pays de rêve. Des vaccins sont sur le plateau des discussions ainsi des innovations pour attirer les touristes chinois.